Cornus mas, le Cornouiller mâle

Publié le par François

Le bois du Cornouiller mâle est très dur et se polit bien.
On l’utilise traditionnellement pour fabriquer des manches d’outils nettement plus solides que les saloperies (il faut hélas appeler un chat un chat !) qu’on nous fourgue aujourd’hui dans
les boutiques dites spécialisées.

On en faisait aussi des pièces mécaniques, des lances et javelots (dès le Néolithique),
de la marqueterie et des cannes.
Mon grand-père disait aux enfants turbulents : « Attention, je vais aller chercher mon cornouiller ! » Mes cousins et moi, nous nous demandions de quoi il pouvait bien s’agir, d’autant plus que le brave homme ne passait jamais à l’acte : ce n’est que bien plus tard que j’ai compris qu’il parlait de sa canne !
Aujourd'hui, j'en filerais volontiers quelques coups aux garnements qui nous gouvernent: c'est tout ce que mérite le niveau de l'intervention de Chirac d'hier soir...! 

Ce bois a également la propriété d’être très résistant au feu : on peut avantageusement l’utiliser en guise de brochettes, et on en faisait jadis un excellent charbon de bois.

Le Cornouiller appartient à la famille des Cornacées.

 Recette : Le Cornouiller mâle est une plante à floraison précoce qui aide les abeilles à se refaire une santé après l’hiver. Les gelées tardives ne l’effraient pas.
Et justement, puisque nous parlons de gelées, connaissez-vous la confiture de cornouilles ?
Elle est très riche en vitamine C.
Il faut ramasser les fruits quand ils sont bien mûrs, presque blets et les dénoyauter, opération un peu fastidieuse, il faut bien le reconnaître. D’où l’expression locale « Tu me dénoyautes les cornouilles! » signifiant « Tu m'ennuies! » La confiture se prépare ensuite comme toutes les autres.

Comment le reconnaître : Le Cornouiller mâle est un arbuste peu élevé, de 5 mètres au maximum.
Les fleurs,  à quatre pétales jaunes, sont très petites. Elles sont groupées en petits bouquets, répartis le long des jeunes rameaux et cornus (d’où le nom, peut-être) quand les fleurs sont bien épanouies.
Elles apparaissent avant les feuilles et sont si abondantes que les haies bien fournies
semblent fleuries de mimosa !
Les feuilles, en forme d’œil, ont des nervures très marquées.
Les fruits, qui apparaissent à la fin de l’été, sont rouge vif et ovoïdes.
Ils restent durs longtemps et sont très acides avant maturité.

Etymologie : Pour le dictionnaire de Trévoux, de 1743, Cornouiller vient de corne,
en raison de la dureté du noyau des cornouilles.
Quant au qualificatif de mâle, les avis sont partagés à son égard : les Cornouillers étant des plantes hermaphrodites, il n’y a pas, chez eux, d’individus mâles et d’individus femelles.
Les anciens auteurs avaient bien fait le rapprochement entre les deux espèces de Cornouillers que l’on trouve sous nos climats (la seconde espèce étant le Cornouiller sanguin, Cornus sanguinea)
et constaté leurs ressemblances et leurs différences.
Confrontés à ce genre de problème, et par assimilation au règne animal où les deux sexes sont à la fois différents et ressemblants, ils n’hésitaient pas alors à considérer une espèce comme mâle,
et l’autre comme femelle. De dimensions souvent plus réduites, le Cornouiller sanguin, a souvent été qualifié de femelle.
Selon d’autres auteurs, le Cornouiller mâle a ainsi été désigné parce qu’on utilisait ses rameaux pour confectionner des armes, attributs masculins par excellence !

Michel nous a déjà montré les fleurs du Cornouiller, en bouton, au mois de février: cliquer ICI pour les voir...

*

Les mot en orange sont des liens... N'hésitez pas à cliquer dessus...!

Pour lire l'article précédent (Daphne mezereum, le Jolibois), cliquer ici.

Publié dans Flore de Meuse

Commenter cet article

Christian Adams 03/04/2006 21:53

Comme tu parles bien ! On te lirait sans voir passer le temps. Et toujours des renseignements intéressants, on ne s'en lasse pas !

Elizabeth 02/04/2006 00:36

J'ai bien aimé l'histoire de ton grand-père! Je ne savais pas que le cornouiller sanguin avait été aussi appelé "femelle "; ton blog est une vraie mine de renseignements... merci