Chrysosplenium alternifolium, la Dorine

Publié le par François

Une petite plante bien discrète, aux allures de salade et qui n’a pas grand-chose à nous raconter…
Elle vient de s’épanouir, et je l’ai rencontrée en allant chercher des morilles… que je n’ai pas trouvées. J’enrage, car des copains de la région en ont déjà ramassé depuis une semaine ! Ou je perds le nez et la mémoire des lieux propices… ou simplement, elles ne sont pas encore sorties dans mes coins habituels.

Mais revenons à la Dorine, affublée du nom scientifique de Chrysosplenium alternifolium.
Elle aime les lieux humides, les sources et les suintements, les berges de ruisseaux calmes.

Elle appartient à la famille des Saxifragacées.

Comment la reconnaître : Ses fleurs à 4 ou 5 pétales sont minuscules (tout au plus 4 à 5 millimètres de diamètre) et sont d’un beau jaune d’or, d’où ses noms : la racine Chryso-  désigne ce métal en Grec ancien et le nom français y fait une référence évidente.
Les fleurs de la Dorine sont placées au milieu d’une "rosette" de feuilles vert clair, elles-mêmes émergeant d’un fouillis de feuilles plus sombres.
Ses 8 étamines sont curieusement disposées en rectangle.

Profitons du peu de chose que la Dorine a à nous dire pour souligner que c’est à tort que l’on parle du nom Latin des plantes : beaucoup de ces noms proviennent en réalité du Grec, parfois latinisé. Il est plus correct de parler de nom scientifique.

*
Pour lire l'article précédent (Cornus mas, le Cornouiller mâle), cliquer ici.

NB: Les mots en orange sont des liens. N'hésitez pas à cliquer dessus...!

Publié dans Flore de Meuse

Commenter cet article

François 06/04/2006 06:55

Pélerin> Bonjour et merci de ta visite.
Virginie> La vie à la campagne offre quelques privilèges de choix... ;))
LaGre> Merci!

la gre 04/04/2006 15:10

ouuuh ! ça c super joli   :-)

virginie 03/04/2006 23:08

En allant chercher des morilles! Rien que ça!... Tu m'épates! Ici, en banlieue parisienne, je me sens bien loin toute cueillette d'un champignon aussi extraordinaire que la morille!...

Le pÚlerin vagabond 03/04/2006 09:45

Bonjour,
Je vous souhaite une bonne semaine.
a+  Lpv

François 03/04/2006 09:44

Bob> Bonne chance pour les morilles... J'y suis retourné hier après-midi, dans d'autres coins... en vain!
Grenouille> Toi qui hantes les lieux humides, tu as en effet certainement déjà rencontré la Dorine. Il est vrai qu'elle passe assez inaperçu...
Linda> Je ne me souviens pas avoir déjà lu ta question... J'ai dû la louper...! Voici donc la réponse: oui, j'ai une maison à Fez, au Maroc. Nous l'avons découverte au mois de mars l'année dernière, avons eu le coup de foudre... et l'avons achetée au mois de septembre. Il y a quelques travaux à faire (réparations de zelliges, de crépis et d'enduits, réaménagement d'une salle de bain...), qui étaient prévus pour cette année de février à avril. Mais nous avons dû retarder notre voyage là-bas: ce sera sans doute pour septembre-octobre...
Méry> Merci pour ta visite et tes compliments. C'est un peu le but de ces articles de botanique, de montrer des plantes que l'on ne remarque pas toujours, et d'en parler en essayant de ne pas être trop chiant...
François> Oui, la photo du Bois gentil est de cette année... mais il fait tout de même plus doux ici maintenant (300 m. d'altitude) que dans les Vosges. Vus hier, lors d'une nouvelle quête de morilles à peu près les mêmes choses que toi: des Anémones sylvie et fausse-renoncule en début de floraison, la Ficaire, la Violette odorante, de l'Ail des ours en feuilles, une Pulmonaire (à déterminer). Il y aura des articles dans les jours qui viennent... Les Saules et le Cornouiller mâle sont maintenant en pleine floraison.
Elizabeth> Une structure assez surprenante, en effet... Pour voir la Dorine: visiter les bords de ruisseaux et de mares, les fossés, sources, etc...