Lamium purpureum, le Lamier pourpre

Publié le par François

Comment le reconnaître: On fait souvent la confusion entre le Lamier pourpre et le Lamier tacheté. Ce dernier ressemble beaucoup à ses "frères" blanc et jaune (il vous faudra patienter encore quelques semaines pour découvrir ces trois espèces) : même port, fleurs presque de même dimension et forme, même taille, et souvent mêmes biotopes.
Et comme les fleurs du Lamier tacheté sont pourpres, on est facilement tenté de le nommer… Lamier pourpre.
Mais « notre » Lamium purpureum est une plante beaucoup plus modeste que ses exubérants "frangins", de bien plus petite dimension, et sans ses feuilles et ses tiges rougeâtres (auxquelles il doit son nom), on le remarquerait bien peu : c’est le "Vilain petit canard", le minable de la famille... !
Il n’y a guère que lorsqu’il pousse à l’ombre qu’il prend une taille un peu plus conséquente...

Etymologie et légende : Selon le Dr. Debot (1945), "lamium" (et Lamier qui en est une déformation) viendrait du Grec  "laïmos" qui désignait une gorge, ou une gueule béante, par référence à l’aspect des fleurs des Lamiers (les observer de profil).

Bonnier nous donne une version un peu différente quoi que d’un sens assez proche : Lamier viendrait du Grec "lamia",  qui désignait une ogresse dévoreuse d’enfants et un monstre fabuleux.
Victor Hugo lui-même écrit, dans la Légende des siècles:
"...On sent en vous des goules, des lamies,
D’affreux êtres sortis des cercueils soulevés...
"

Un requin à grande gueule, aussi vorace qu’un ministre chiraquien, porte aussi,
en Français, le nom de Lamie.

On peut raconter la légende de Lamia, telle que la cite le Dictionnaire de Trévoux (1743) :
Zeus, le père des dieux dans la mythologie grecque, s’éprit un jour d’une jeune fille africaine nommée Lamia, qui tomba plusieurs fois enceinte de ses œuvres, comme on dit chastement.
Mais l’épouse de Zeus, Hera, qui en était jalouse, la faisait toujours accoucher d’un enfant mort-né.
De désespoir, Lamia devint atrocement laide, et se mit à dévorer les enfants des autres : elle s’était transformée en ogresse. Triste histoire… !

Notons au passage que le couple formé par Zeus et Héra avait une bien curieuse façon de fonctionner : Zeus trompait son épouse à tours de bras (si j’ose dire !), alors qu’il la savait extrêmement jalouse ; Héra, quant à elle, et sans doute parce que son dieu de mari était plus puissant qu’elle, ne s’en prenait jamais directement à lui, mis à part quelques "petites scènes" par ci par là.
Résultat : c’étaient toujours les malheureux mortels qui pâtissaient des "histoires de cul" du père des dieux. Un comble !

Il n’en reste pas moins que les malheureux Lamiers sont pourtant bien inoffensifs !
Que les choses soient bien claires : les Lamiers ne piquent jamais, même s’ils ont souvent été nommés Orties blanche, jaune, rouge, pourpre, tachée ou morte à cause d’une certaine ressemblance de leurs feuilles (surtout le Lamier blanc) avec celles de l’Ortie. Mais Lamiers et Orties ne sont même pas de la même famille : les premiers appartiennent à celle des Labiées, la piqueuse à celle des Urticacées.

*
Pour lire l'article précédent (L'étranglement), cliquer ici.

Publié dans Flore de Meuse

Commenter cet article

Josie 19/04/2006 14:10

Bonjour François, de belles leçons de botanique avec toi. très enrichissant. Je m'arrête sur cette fleur, je suis impressionnée par son aspect. Bonne journée.
Il va me falloir me rappeler tout cela, ce qui me paraît déjà un peu plus difficile.

adjaya 19/04/2006 01:41

Merci le botaniste!

malisan 18/04/2006 23:09

lamier... enfin je peux dire ce que c'est grâce à toi, des noms qui trottent dans ma tête prennent corps; merci ! je t'ai fait un petit clin d'oeil (je ne sais pas si tu l'as vu... je ne te vois plus trop...) bises

brigetoun 18/04/2006 19:36

pour les petites scènes entre Zeus et Héra, l'Illyade est pas mal. Mais la chère grande déesse avait vraiment une imagination débordante pour punir les malheureuses qui avaient plu au seigneur

lili :0091: 18/04/2006 13:51

ce qui parfait avec toi c'est que j'en apprends toujours un peu plus sur la botanique, j'adore les fleurs et suis bien incapable de savoir leurs noms à toutes
courage pour la reprise après ce long week end, bonne journée avec le soleil dans le coeur, il est encore parti ailleurs, peut-etre chez toi? :0010: