Anguis fragilis, l'Orvet

Publié le par François

Je pissais au fond du jardin; une vieille habitude matinale: j'ai des joies simples...
Absorbé par cette sérieuse occupation, le regard dans le vide comme il se doit, je contemplais le champ de colza qui monte à l'assaut de la colline où trône un fort de la ligne Maginot.
On me frôlait le bas du mollet.
Je crus qu'un chat venait me faire ses salutations du matin, et baissai le regard.
Ce n'était pas un chat, mais celui-là, l'Orvet...: je lui marchais par mégarde sur le bout de la queue, et il manifestait son désaccord en s'agitant.
Il s'est docilement laissé ramasser.
Je lui ai présenté mes excuses...
"Y a pas de mal", m'a-t-il répondu avec un sourire froid, tandis que je lui tirais le portrait.

Pour en savoir plus sur sa vie, cliquer ici.

*
Les mots en Bleu gris, gras, soulignés, sont des liens. N'hésitez pas à cliquer dessus!

Pour lire l'article précédent (Quercus robur, le Chêne pédonculé), cliquer ici.

Publié dans Vies minuscules

Commenter cet article

François 29/05/2006 21:04

:-))) Bien observé, Aline...!!!Non, je ne prends pas mon appareil photo pour aller pisser... Mon narcissisme ne va pas jusque là... :))Par contre, je le prends toujours lors de mon tour de jardin matinal à cause de la lumière particulière de ce moment... et généralement, vers ces heures-là, il se trouve que je suis pris d'une envie de pisser... :))

aline 29/05/2006 20:57

Je n'avais encore jamais pensé à prendre mon appareil photo pour aller pisser .....
Etant une fille, c'est vrai qu'il est rare que j'aille pisser au fond du jardin !!!!!!!
Ce reptile est très gentil de se laisser lui tirer son portait ainsi.
BRAVO

François 23/05/2006 09:41

My> Je ne me permettrais pas une chose pareille... ;))
Lesyeux> Pisser au fond du jardin est une excellente façon de débuter une journée... ;))Je n'avais pas remarqué que l'on dirait une coccinelle verte...! Ce ne sont que des gouttes de rosée.
Grenouille> Sans doute un peu absourdi de s'être fait marcher sur la queue... Les Orvets ont aussi tendance à se paralyser quand on les ramasse, et à faire le mort... Sans doute une façon de se défendre des prédateurs.

Grenouille de Bénitier 22/05/2006 21:23

Il a une bonne tête. Et pas l'air du tout effarouché.

lesyeux 22/05/2006 18:34

comme quoi c'est bien de pisser dehors, vs n'auriez pas fait cette découverte dans vos toilettesça met en joie ça le matin cette jolie renocntreoui cette petite coccinelle verte sur la tete, c'est quoi ?