Urtica dioica, l'Ortie

Publié le par François

A moins d'être un incurable citadin, vous vous êtes certainement déjà fait piquer les miches, les mollets ou les bras par cette cruelle...
Et à propos... avez-vous remarqué que les Orties ne piquent plus une fois qu'elles ont fleuri?
L'agressivité de la plante semble avoir pour seul but la protection des jeunes individus et de ceux qui sont en fleur. Comme quoi nos politicards parviennent à être même plus cons que les végétaux, eux qui n'ont pas même compris que la jeunesse est sacrée...
La garce pique, donc... Mais pour en arriver là, elle a inventé, bien avant nous, le système de l'ampoule buvable. Oui, vous savez: ces petites ampoules de verre dont l'on doit casser les extrémités pour en absorber le contenu...
En effet, certains des poils dont l'Ortie est couverte sont creux, très pointus et extrêmement fragiles (ceux qui sont longs et semblent transparents sur la photo): il suffit d'un frôlement pour que la pointe se brise et provoque, dans la peau de l'imprudent, une mini-blessure dans laquelle se déverse le contenu de l'ampoule, constitué d'un mélange détonnant d'acétylcholine et d'acide formique.
Avez-vous aussi remarqué que malgré la lutte acharnée que nous lui livrons, l'Ortie semble apprécier notre voisinage?
C'est que la coquine est particulièrement gourmande en azote et que l'azote, nous en produisons des quantités industrielles dans nos déchets...
Ecologiquement, elle est (devrait être?) la manifestation tangible de notre mauvaise conscience. Et après tout, c'est peut-être pour cela que nous lui menons une guerre, par ailleurs perdue d'avance.
L'Ortie, Urtica dioica de son petit nom, appartient à la famille des Urticacées.
Comme son nom l'indique, elle est dioïque, c'est à dire que les fleurs femelles et les fleurs mâles sont portées par des pieds différents, un peu comme nous, en somme...
Sous Napoléon Ier, lors du Blocus continental, on a essayé de produire du tissu et de la corde avec les fibres contenues par les tiges de l'Ortie, afin de pallier la pénurie de chanvre. Sans grand succès.
Recette: Un bon moyen de vous débarrasser de quelques unes des Orties de votre jardin: bouffez-les!
La soupe d'Ortie n'est certes pas un mets très délicat... mais ce n'est pas mauvais tout de même grâce au petit goût d'oseille qu'apporte l'acide formique.
Il suffit d'incorporer à la préparation d'une "vulgaire" soupe poireaux-pommes de terre une dizaine de têtes de jeunes Orties par personne.
En ce qui me concerne, j'agrémente la recette avec un morceau de lard maigre non fumé.
A servir dans un gros bol, avec quelques cuillerées de crême fraîche et y casser un oeuf bien frais.
Un petit coup de Juliénas ou de Saint-Nicolas de Bourgueil va fort bien avec.
*
Les mots en bleu-gris et soulignés sont des liens... N'hésitez pas à cliquer dessus!

Pour lire l'article précédent (Eloge du Pissenlit), cliquer ici.

Publié dans Flore de Meuse

Commenter cet article

Yves Lafont 31/05/2006 12:22

Bonjour,J'appends énormément sur les plantes sur ton site, et cet article sur les orties est fort intérssant ! je consmme de temps en temps des soupes d'orties (bio lol) et ce n'est pas mauvais du tout. A bientôt, amitiésYVES

Serge 24/05/2006 07:39

..Et on peut confectionner du "purin d'ortie", qui est un engrais gratuit de bonne qualité... et aussi en puvlvérisation contre certains insectes...

bellulurette 23/05/2006 22:26

Je persiste et signe. Les orties sont excellentes. Quand on se fait piquer par elles quand on est jeune, c'es rien, ça fouette un peu le sang. La soupe d'orties, c'est un pur bonheur, quant au purain, feu nos ancêtres connaissent ça depuis des lustres.

Bob 23/05/2006 21:39

Je confirme : la soupe d'orties est excellente !
Et ta photo est très belle !

François 23/05/2006 20:45

Christian> Merci pour la visite et oui, les politiciens, si je pouvais leur frotter l'échine comme ils le méritent, avec une bonne touffe d'Orties... qu'est-ce que ça me ferait du bien...! :))
Philippe> Faudra que j'essaie ta recette. Tu choisis les Orties complètes, ou seulement les petites pousses du sommet?Pour ce qui est des rhumatismes, c'est en effet efficace: la douleur des brûlures est telle qu'on ne sent plus les rhumatismes...! :))
Lesyeux> On utilise beaucoup aussi le purin d'Orties par ici. Moi, je ne fais pas de jardin potager: je trouve que la terre est de plus en plus basse...C'est vrai que certaines personnes semblent s'immuniser et ne plus sentir les piqûres. Mais il faut aussi savoir saisir les tiges: les poils urticants sont dirigés légèrement vers le haut. En saisissant la tige vers sa base et en faisant glisser la main vers le haut, on brise ces poils et on est moins piqué... :))
Grenouille> Je n'ai jamais vu d'Orties en vente sur le marché...! Alors ça, ça m'en bouche un coin et ça m'ouvre des horizons nouveaux: à 90 cents le bouquet, je pourrais faire fortune...!Dans ma recette, ce sont plutôt les Orties qui apportent un petit goût acidulé (genre oseille) à la soupe, et je ne trouve pas que l'oeuf tue le goût des Orties. Faudra tout de même que j'essaie ta méthode: ça n'a pas l'air mauvais... :))