Orchidées, début de floraison

Publié le par François

On ne le sait pas toujours, mais des Orchidées poussent aussi sous nos climats.
D'ailleurs, cette colossale famille (plus de 30.000 espèces!) a colonisé le monde entier, sous tous ses climats à l'exception des pôles...
Bien entendu, celles de chez nous n'ont pas l'exubérance des Orchidées exotiques, et leurs fleurs sont bien plus petites. Mais d'un point de vue esthétique, elles n'ont rien à envier à leurs cousines tropicales.

Je ne présente ici que les premières à fleurir. D'autres viendront par la suite.
La grande photo du sommet de l'article montre l'Orchis mâle (Orchis mascula). Il n'est en réalité pas plus mâle que d'autres Orchidées sont femelles: toutes portent les deux sexes à la fois.
Mais l'Orchis mâle doit son nom à la forme de son éperon (tube à nectar), qui ressemble à un sexe masculin en pleine forme... D'ailleurs, les Portugais le nomment "satyriaõ". C'est tout dire!


Les autres photos montrent (dans l'ordre) l'Orchis militaire (Orchis militaris) avec sa tenue de combat... rose indien!; l'Orchis pourpre (Orchis purpurea), plus sombre, au casque parfois presque noir; la Listère (Listera ovata), dont la fleur se prend pour une minuscule fée verte...; et la Néottie nid d'oiseau (Neottia nidus-avis), amoureuse des sous-bois sombres, brune et caoutchouteuse, ainsi nommée à cause de la forme de ses racines

A remarquer: les touffes de poils qui ornent le labelle (grand pétale inférieur) des Orchis militaire et pourpre. Ils jouent le rôle de balises pour guider les insectes pollinisateurs vers le centre de la fleur où se trouvent le nectar et les organes sexuels.
Si, quant à elle, la Néottie est brune et caoutchouteuse, c'est parce qu'elle est incapable de synthétiser elle-même de la chlorophylle. Elle n'est pas un parasite pour autant, et ne "vole" pas les matières nutritives sur d'autres plantes vivantes. C'est une saprophyte: elle se contente de collecter ce dont elle a besoin dans les matières végétales mortes, avec l'aide de bactéries et de champignons microscopiques...
Et puis un conseil fondamental.
Les Orchidées ont une sexualité complexe et difficile.
Il leur faut, selon les espèces, entre 5 et 7 ans pour passer de la graine (minuscule) à une plante en âge de fleurir et donc de se reproduire.
Par ailleurs, beaucoup de leurs milieux de prédilection sont en diminution.
Abstenez-vous donc ABSOLUMENT de les cueillir, même si cela peut être tentant et même si elles vous paraissent abondantes par endroits.
N'essayez pas non plus de les repiquer dans votre jardin: pour survivre, toutes ont besoin à des degrés divers de champignons microscopiques et de bactéries (comme la Néottie) et de la présence, à leurs côtés, de certaines plantes sauvages. Elles ont très peu de chance de rencontrer tout cela chez vous et la transplantation est généralement vouée à l'échec...!
Je suis d'accord avec vous: c'est dommage, car un parterre d'Orchis militaires... ce serait bien mieux que le défilé des clampins du 14 juillet!
*
Pour lire l'article précédent (Avis pour la famille), cliquer ici.

Publié dans Flore de Meuse

Commenter cet article

Francis 25/05/2006 21:25

La saison a débuté aussi ici et j’ai déjà présenté l’Orchis singe dans un de mes billets et il y en a plein d’autres mais peu de temps à consacrer à mon blogue (que je dois refaire). De plus je dois mettre à jour aussi mon site.
En tout cas toujours des belles photos !

Linda1and5 24/05/2006 18:37

D'accord sur toute la ligne, et àpropos de ligne, quelles beautés !

lili :0091:: 24/05/2006 17:31

Sans contestation tu as entièrement raison, et pourtant que c'est tentant
Bonne soirée, :0010: